barbe

  • Les rudes québequois

     " Gérard, les trucs jaunes avec une mini-boule de glace au chocolat au milieu, c'est quoi ? ". " Des rudbeckias ". " Et ça vient du Québec ? ". " Quoi ? ". " Les rudes québequois, Gérard, tu viens de le dire ". " Rudbeckia ". " Ben oui, mais article distincment, Gérard ". " C'est en un mot, idiot ". " Tu aurais pu le dire tout de suite, Gérard, j'ai l'air ridicule devant les téléspectateurs. Tiens, et au milieu au-dessus, le truc couleur framboise, c'est quoi, Gérard ? ". " C'est une barbe de Jupiter ". " Gérard, je ne veux pas te vexer mais je trouve que ça fait désordre ". " Dis, après ta pause philosophique, tu désherbes ? ". 

    s062

  • Photos aux phares

    " Mademoiselle Ginette, admirez cette photo ". " C'est de vous ? ". " " Comment oseriez- en douter, mademoiselle Ginette ? ". " Comme tout le monde. Si c'est de vous, vous êtes un bon photographe animalier ". " Légumier, mademoiselle Ginette, pas animalier. Les animaux, ça bouge. Et quand j'en fais des photos, le temps de régler l'appareil et ils sont partis. J'ai au moins trois cents photos de papillons mais sans les papillons. C'est idiot, non ? ". " Un peu, oui. Et ce légume, c'est quoi ? ". " C'était l'énigme d'hier. Ce n'est ni un légume ni la barbe de Jules Peeters mais la barbe de Jupiter. J'ai reçu des centaines de réponses exactes mais personne n'a mis la bonne réponse à la question subsidiaire. Alors je garde le premier prix pour moi ". " C'était quoi, le premier prix ? ". " C'était vous, mademoiselle Ginette, une nuit avec vous ". " Moi, la nuit, je dors. En chambres séparées je n'entends pas les ronfleurs. Donc, vous disiez barbe de Jupiter ". " Oui, mademoiselle Ginette, barbe de Jupiter ou, attendez que je retrouve mon papier, valériane rouge, lilas d'Espagne ou centranthus ruber ". " Et les effets de lumière sur la photo ? La pleine lune ? ". " Non, mademoiselle Ginette, les phares de ma Citroën Albert Lingo ".

    015
      

  • Enigme n° 3

     " C'est quoi, ça, Gérard ? ". " Je ne sais pas. Je l'ai reçue il y a quelques années d'un collègue bruxellois qui, en faisant du zwanze, m'a dit que c'était de la barbe de Jules Peeters, un de ses voisins, sans doute ". " Tu devrais lui téléphoner, Gérard ". " A qui ? Pourquoi ? ". " A Jules Peeters, pour lui demander s'il a une barbe ". " Je n'ai pas son numéro ". " Et tu ne veux pas savoir si c'est une plante ou un légume ! Et tu te dis jardinier ! ". " Tout ce que je sais, c'est que c'est une grande voyageuse ". " Ah bon. Dis, Gérard, tu as retrouvé des billets d'avion sur elle ? ". " Elle change de place chaque année. J'en ai de plus en plus ". " Gérard, tu dois faire comme l'autre, avec les petits pains et les poissons quand il les a mutiplié. Tu pourrais ouvrir une pépinière. Je m'occuperais de la caisse. Dix pourcent sur les ventes, ça te va ?". " Aides-moi plutôt à résoudre l'énigme de cette plante ". " Tu veux que je fasse de la vivisection pour rechercher ses atomes crochus ? ". " Demande à tes amis blogueurs s'ils ont connu un Jules Peeters qui avait des fleurs comme ça ". " Gérard, un mot, un geste, je fais le reste ".  

    004