gerard

  • Le puzzle 3 pièces

    Coucou, bonjour les amis de l'amie des amis des jardins. Ici, c'est Ginette, et je suis peu fière du puzzle que j'ai montré hier. Alors, grâce aux photos que j'ai prises dans lejardindegerard, je suis arrivée à reconstituer un puzzle de trois photos qui représente un drame, le drame du robinia pseudoacacia hispida rosea, petit arbre merveilleux, dont les grappes de fleurs retombent comme celles du laburnum pluie d'or mais avec des grappes de fleurs de couleur rose. Ce petit arbre merveilleux a deux défauts. Il a des branches velues mais ça, ce n'est pas dramatique. C'est comme les jambes, il suffit de porter des jeans et le tour est joué. Et quand le robinia pseudoacacia hispida rosea fleurit on ne voit plus que ses grappes de fleurs roses. Son deuxième défaut est d'être très cassant. C'est pourquoi il est fourni tuteuré et greffé en tête. Un mot d'explication. Soit on greffe en pied et la greffe est au pied, soit on greffe en tête et le pied est celui de quelqu'un d'autre. Dans le cas présent, le pied est celui d'un robinia pseudoacacia tout court, sans deuxième prénom. Un jour de grand vent, hop, la tête a cassé au point de greffe et monsieur Gérard s'est retrouvé avec un tuteur et un pied de robinia pseudoacacia commun. Le pied a pris son pris tellement il se plaisait sans sa chevelure rose ridicule et ça a donné ceci :  

    2009-08-29 044

    2009-08-29 045

    2009-08-29 046

  • L'énigme des boules noires

    Bonjour. Ici c'est Ginette, en charge du blog lejardindegerard durant l'absence de monsieur Bill. C'est jeudi. Et où trouve-t-on les jeudis ? Entre mercredi et vendredi. J'adore quand monsieur Bill le raconte avec l'aacent anglais, il dit le jet d'ail. L'énigme de ce jeudi est simple. La question est simple. Pour la réponse on verra. La question est : Que sont ces boules noires dans le jardin de Gérard ? Réponse demain.

    026 (5)

  • Vendredi 13

    " Mademoiselle Ginette, bonjour. Vous semblez toute bouleversée. Que se passe-t-il ? La joie de me revoir chez Gérard ? ". " Ah, non "." Ah bon. Enfin, bon, j'eus préféré que ce fut ça ". " Vous ne pensez qu'à vous, sale égoïste. Moi, je ne pense qu'à moi ". " Ah ça, mademoiselle Ginette, c'est tout à fait différent. Pensez à soi quand c'est vous qui pensez, je pense que Pascal n'aurait pas fait mieux ". " Pascal, celui des archives, non mais, il est mal rasé. Si je l'amène à la maison il va faire velcro avec maman s'il l'embrasse ". " Mais non, mademoiselle Ginette, Pascal, celui des Pensées ". " Un fleuriste ? ". " Pascal le penseur, mademoiselle Ginette ". " Le penseur c'est Robin, Robin Desbois. Je connais mes classiques, moi ". " Boum ". " Pourquoi boum ? ". " Boum, mademoiselle Ginette, parce que je laisse tomber cette conversation sans issue, comme la voie d'un aphone. Dites-moi plutôt pourquoi vous êtes toute bouleversée ". " Hier, snif, chez maman et papa, aves les tontons, les tantines et moi, snif, nous étions treize à table ". " Et alors, mademoiselle Ginette, le service de table de vos parent ne comporte que douze pièces ? ". " Non. Hier, nous étions un vendredi treize ". " Logique, mademoiselle Ginette, et aujourd'hui nous sommes le samedi quatorze, comme Louis ". " Mais, inculte personnage, vous vous en fichez, vous, mais savez-vous que lorsqu'on est treize à table un vendredi treize il y en a un qui meurt avant les autres ". "Heuu ". 

  • Sasa

    " Hop, ça y est, mademoiselle Ginette, le sasa vetchii a revêtu sa plus belle parure dans le jardin de Gérard ". "C'est joli les bords blancs ". " C'est la nécrose des feuilles, mademoiselle Ginette, à cause du froid ". "Ah, les feuilles ont le nez croze à cause du froid. Il faut leur mettre des gouttes dans les narines, alors ". " Non, non, mademoiselle Ginette, ni Gérard ni moi ne sommes les gars de la narine. C'est un phénomène naturel ". " C'est quoi, un phénomène ". " Quelqu'un comme vous, mademoiselle Ginette ".

    085

  • C'est très zozé

    « Pourquoi rigoles-tu, Gérard ? ». « Je suis en train de préparer les crêpes farcies ». « Et alors, Gérard ? Tu te trémousses, tu hoquètes de rire, tu vas t’étrangler si tu continues. Respire, Gérard ». « La pâte de la dernière crêpe a dessiné une figure qui ressemblait à la tête de mademoiselle Ginette ». « Et alors, Gérard ? ». « J’avais l’impression de faire sauter mademoiselle Ginette ». « Ah bon ! Sauter mademoiselle Ginette ! C’est possible, ça ? ». « Ah oui. Surtout que j’imaginais que la queue de la poêle que je tiens en main était un vibromasseur ». « Gérard, montre-moi comment tu fais ». « Regarde-moi ça. Allez, hop ». « Gérard, non, arrête. Tu vas coller mademoiselle Ginette au plafond ». « Hop, encore un tour ». « Gérard, tu crois que mademoiselle Ginette va aimer ça, elle qui a peur des appareils électriques ». « Ne t’inquiète pas, c’est un vibromasseur à piles ». « Si j’ai bien compris, Gérard, tu lui fais du sexe à pile ». « Hop, encore un tour ». « Dis, Gérard, après, tu vas la bourrer ? ». « Bien sûr. Sauce au fromage et aux crevettes grises. Un régal ». « Gérard, tu ne trouves pas qu’on s’amuse mieux avec mademoiselle Ginette quand elle n’est pas là ».

  • La solution de la taupière

    " Gérard, c'était quoi l'énigme d'hier ? ". " C'est ce qui t'attend ". " La chasse aux taupes géantes ! Mais tu es fou, Gérard. Tu sais bien que j'ai peur d'une araignée. Imagine une taupe. Géante ". " Brouette ". " Quoi, brouette, Gérard ? ". " Le jeu consiste à déplacer la taupinière de copeaux reçue de mon bûcheron-élagueur vers les bambous pour en faire un tapis antiherbe ". " Quel jeu, Gérard ? ". " Brouettes, au pluriel, mon vieux, si tu veux bouffer ce soir avec mademoiselle Ginette ". " Ah, elle va enfin venir ". " Elle, oui. Toi, tu seras là si tu conduis des brouettes ". " Compris, Gérard, je conduis. Donnes-moi la clef de contact ".

    054 (4)

    052 (3)

  • L'énigme du jardin de Gérard

    " Gérard, au secours, j'ai vu un monstre ". " Où ça ". " Dans l'allée de ton garage, Gérard ". " Un monstre comment ? ". " Je ne l'ai pas vu mais j'imagine que c'est une taupe grosse comme un cheval de trait brabançon. Une taupinière de deux mètres de haut ! ". " Ah oui, je sais ". "Comment ça tu sais. Dis-moi tout, Gérard. As-tu prévu de la dynamite ? De l'eau de Javel ? Du perlin pinpin en poudre ? As-tu prévenu les vulcanologues ? Les casques bleus ? Tes voisins ? Gérard, dis-moi ce que c'est ". " C'est l'énigme du jour ". " Ah bon. Et c'est quoi, Gérard ? ". " Cherche ".

    054 (4) - Copie